• Les chats de Cadaques, centre de l'univers

    Un génie a placé la gare de Perpignan au centre du monde.

    C'est donc là un fait incontestable.

    Les chats de Cadaques, centre de l'univers

     

     Incontestable et bouleversant à l'heure où les rencontres avec d'autres mondes, d'autres humanités, n'a pas encore sonné.

     Le temps passe.

     Au rendez-vous de l'altérité, les montres et leurs aiguilles restent désespérément molles, insensibles aux beaux miroirs de télescopes titanesques, d'antennes déployées comme une grand-voile, de satellites scrutateurs de rayonnements primordiaux, et de sondes, paparazzi acharnés de terres étrangères mais sans vie.

     Toute une avant-garde des sciences pures et dures mise en échec sur ce plan, même si les exoplanètes se pavanent à foison, mais sans rien promettre.

     De l'exoplanète à l'exo-monde, il y a sûrement un pas-de-géant à franchir !

     Le centre du monde pour mon ami le sulfureux génie, c'est un lieu exclusif, unique et définitif qui regroupe deux "qualités" essentielles:

     1) un lieu qui inspire

     2) un lieu où l'être préservé miraculeusement d'un cataclysme s'épanouit pleinement dans la quintessence de la pensée créatrice

      Et si le centre même de l'univers pouvait aussi se situer à moins de 100 kilomètres de la gare de Perpignan ?

     Qu'en disent de généreux docteurs qui condescendent à se mettre au niveau du candide ?

     « Le début de l’expansion était et est toujours exactement en tout point de l’univers, c’est-à-dire partout. On peut encore détecter la lumière issue du Big-Bang sous la forme d’un rayonnement cosmique appelé "Fond diffus cosmologique", ce rayonnement remplit l’espace en tout point et se propage dans toutes les directions en même temps à partir de partout. » 

     Mon ami, le génie qui s'asseyait parfois sur toute réalité au mépris des conventions, aurait apprécié la vision de ces chats de Cadaqués.

     

    Les chats de Cadaques, centre de l'univers

    Et se serait probablement étonné ou amusé de la relative modestie de sa révélation sur la localisation catalane du centre du monde !

     Ces chats paraissent envoyer le plus noir d'entre eux, sans préjugés donc, découvrir ce qui se cache derrière le mur de leur « planque ».

     Hors de nos territoires connus, nous rampons aussi pas à pas, nous agrippant comme ces curieux félins pour tenter de nous représenter l'univers, des premiers instants (ou même d'avant le temps), jusqu'à son inexorable expansion.

     

    Ils rencontreront comme nous des murs parfois infranchissables,

    Ils entretiendront, comme nous et par la force des choses, une relation particulière à l'invisible.

    Les uns se fondront d'instinct dans l'obscurité, faute de comprendre la nature des éléments qui les menacent, pour survivre.

    Les autres harmoniseront des pigments qui illumineront de simples toiles, des notes noires et blanches qui enflammeront des partitions, pour libérer leur monde intérieur.

    D'autres enfin mesureront, arpenteront le cosmos, avec le frénétique désir de tout savoir.

    Comme si cela était la condition même l'existence: se relier à l'invisible et lui donner un visage, chacun à sa manière.

     L'animal sous forme d'un bruissement,d'une odeur, l'artiste sous les traits et la douceur d'un être aimé ou d'une musique qui rend le souffle court, l'astronome par l'image d'une nébuleuse, d'une étoffe cosmique diffuse.

    Les chats de Cadaques, centre de l'univers

     

     

    Les chats de Cadaques, centre de l'univers

     

    Ces "multivers" ont chacun leur raison d'être.

    Et c'est l'incommensurable territoire restant à défricher, l'exaltant franchissement d'une  frontière à chaque nouvelle découverte, qui est notre vraie marche en avant.

     Un minuscule berceau attendait, de toute éternité, que l'univers s'épanche avec énergie, dans tous les sens, nulle part et partout à la fois.

     

    De cet univers expansionniste, Cadaqués et ses chats peuvent bien être finalement le centre.

     Tout comme la gare de Perpignan d'ailleurs!

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :