•  

    Un petit moment du spectacle d'un lendemain de pleine Lune, alors que le souffle d'une tempête qui balaye la France en ce 10 février 2020, laisse peu de répit à la contemplation, entre les nuages arrivant en vagues successives.

    La Lune blanchâtre, palote semble résister avec peine, mais elle amuse joyeusement la galerie avec la complicité de fils tendus entre les hommes cloués eux sur Terre.

    L'ambiance tempétueuse peut être rendue donc joyeuse quand la Lune nous invite à l'admirer en ses facéties !


    2 commentaires
  • Fly me to...


    votre commentaire
  •  

    Images de Vénus prises le dimanche 26 janvier au crépuscule, depuis ma terrasse qui jouxte un arbre de la maison voisine, et dont les branches sont déjà porteuses de bourgeons.

    Est-ce pour cette raison qu'elles laissent filtrer par intermittence les scintillements de la planète?

    Le brasier avait quant à lui, illuminé la nuit quelques jours plus tôt, sous le regard pétillant de la Belle à son coucher.

    Eux aussi, les feux proscrits, laissent s'envoler au ciel les braises qui un jour prochain allumeront le printemps?

     

     

    Le tableau est de Sandro Botticelli ( peint en 1484-85) : "La naissance de Vénus"

    Musique de Giacomo Fogliano (Modena, 1468 - 1548) :"L'Amor Dona Ch'Io Te Porto"


    votre commentaire
  • Quand Vénus brille dans le ciel du matin ou du soir, elle est un diamant resplendissant sur lequel le regard s'aimante, et autour duquel les éléments peuplant le ciel aiment à se montrer. L'astronome le plus chevronné peut parfois se laisser surprendre à imaginer que Vénus est animée tel un objet venu de l'infini cosmos.

    Il faut souvent pour cela, avoir préservé, sinon gardé une âme d'enfant.

    Ce vendredi 17 janvier 2020 , sur l'horizon ouest non loin de Vénus à la nuit tombante, une étrange constellation s'est formée l'espace de quelques instants, puis s'est volatilisée. Un train de satellites"Starlink" lancé par Elon Musk, le milliardaire qui a la tête le ciel pour satisfaire à notre frénésie de communication, paradait en ce mirage de lumières dans la nuit.

     

    Je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée pour François Truffaut qui tutoyait les étoiles comme personne dans le 7ème Art, et je garde le souvenir de son regard d'enfant dans "Rencontres du troisième type".

     


    votre commentaire

  • votre commentaire